Arrivée du froid… Attention aux feux de cheminée

 

 

Avec le changement de saison et la baisse des températures il est bientôt temps de goûter au plaisir d’une bonne flambée.

 

Conseils de prudence et conduite à tenir en cas de début d’incendie dans votre installation

Conseils préventifs

L’entretien

 

  • Les foyers et leurs accessoires, les conduits de fumées individuels et collectifs et les tuyaux de raccordement doivent être entretenus, nettoyés et ramonés par une entreprise spécialisée. Un certificat de ramonage doit être remis à l’usager précisant le ou les conduits de fumée ramonés et attestant notamment de la vacuité du conduit sur toute sa longueur.

 

1. S’il s’agit d’un appareil de chauffage individuel, le ramonage doit être effectué à l’initiative de l’utilisateur suivant les conditions définies par les clauses locatives au moins une fois par an et plus souvent si nécessaire en fonction des conditions et de la durée d’utilisation.

 

2. Dans le cas des chauffages collectifs, ces opérations seront effectuées à l’initiative du propriétaire ou du syndic. Les conduits de fumée habituellement en fonctionnement et desservant des locaux d’habitation et des locaux professionnels annexes, doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période d’utilisation.

 

  • Joint d’étanchéité

Si vous possédez un insert, contrôlez régulièrement, par un simple coup d’œil, le joint de la vitre. Un joint défectueux laisse passer les fumées et les gaz de combustion. Si vous estimez devoir le changer, procurez-vous en dans les magasins spécialisés.

 

Conseils d’utilisation

Que brûler ?

 

  • Ne brûlez que du bois sec et dur comme du chêne, du hêtre, du charme, coupé l’année précédente, fendu et séché convenablement.
  • Évitez les bois résineux qui peuvent encrasser la cheminée. Videz régulièrement vos cendres à l’extérieur dans un récipient métallique.
  • Ne brûlez jamais de bois peints ou vernis : au contact des flammes, les produits chimiques dont ils sont enduits vont dégager des fumées toxiques.
  • Limitez le stockage de matériaux combustibles à proximité immédiate du foyer (bois, papier journaux, vêtements à faire sécher, moquette, plancher bois…).
  • Lorsque la cheminée est en chauffe, mettez toujours le pare-étincelle.

 

Solvants interdits

 

  • N’utilisez aucun solvant ou alcool pour faire démarrer le feu un peu plus vite.

 

Que faire en cas d’incendie ?

Reconnaître le feu de conduit de cheminée

 

  • Tout feu de cheminée se caractérise par une odeur spécifique, un ronflement anormal dans le conduit (similaire au bruit fait par un essaim d’abeilles), la chute de débris de suie (comme s’il neigeait des flocons noirs ou incandescents), une fumée abondante, des étincelles voire des flammes au débouché supérieur du conduit.

 

Conduite à tenir

 

  • En cas de départ de feu dans le conduit, faites sortir toutes les personnes se trouvant dans l’habitation.
  • Appelez immédiatement les sapeurs-pompiers (18 ou 112) depuis chez vos voisins ou en utilisant votre téléphone portable.
  • Écartez le mobilier se trouvant en périphérie de la cheminée.
  • Préparez l’arrivée des secours en allant au devant d’eux pour les guider (surtout si vous êtes dans une impasse, un lieu-dit, etc …)